L’expérience humaine

Accueil » L’expérience humaine

15 septembre 2019

Virginie Crouzat

Nous sommes le fruit de l’union de deux êtres, nos parents, eux-mêmes reliés à deux lignées d’hommes et de femmes dont l’histoire officielle devient floue en l’espace de quelques générations. Toutefois, nous portons en nous ces mémoires de lignée qui façonnent notre comportement, nos croyances et même nos attachements.

D’autre part, notre âme a parcouru de nombreux espaces-temps avant d’arriver ici et maintenant. Elle a vécu de nombreuses vies, certains proches de la nôtre, certaines très différentes.

Si l’on s’extrait du point de vue du temps linéaire, qui est une modélisation, toutes les existences (et chaque moment de chaque existence) se déroulent en simultané. Bien que dans nos vies actuelles, ceci reste la plupart du temps du domaine de l’inconscient, nos choix d’incarnation sont posés afin de compléter notre palette d’expériences. Par exemple, pour connaître l’amour, je vais vivre une vie où l’amour filial sera prépondérant, une vie de prêtre où il s’agira de l’amour pour Dieu, une vie de prostituée faite de sororité et de trahisons, une vie autour d’un mariage forcé, une vie avec pléthore d’amant-e-s, une autre où la connexion intense avec un autre être ou le vivant m’emplira de joie, tout a son intérêt pour nous. Cela n’empêche pas, bien entendu, de transcender une expérience au cours de notre vie afin d’aborder d’autres éléments, avec une polarité plus douce.

L’humain aujourd’hui, pour la première fois, vit un processus de transformation radical (l’ascension) sans passer par une destruction de civilisation. S’incarner à notre époque est un choix audacieux et une chance. En l’espace d’une seule vie, nous pouvons accomplir une évolution fulgurante, nous libérer des poids portés par nos lignées et notre âme, accéder à toutes les dimensions du vivant en développant consciemment nos canaux de perception.

On pourrait comparer cela à la création d’une espèce nouvelle, qui vivra d’autres expériences, sauf qu’elle n’est pas créée ex-nihilo mais bien à partir de l’humain d’hier. Nous ne sommes déjà plus les mêmes.

Il est désormais possible de transcender nos problématiques, de jouir de l’existence en cultivant l’accueil de toute expérience et de devenir entièrement créateurs et responsables de nos vies. Le monde change, nos paradigmes évoluent et l’humain prend désormais sa nouvelle place d’être multidimensionnel au sein du vivant.

Le sens de la vie

Nous ne sommes pas une fenêtre sur le monde, nous portons en nous un vécu unique du monde, et donc un monde individuel.

Chacun est précieux et irremplaçable parce que ce qu’il vit et incarne est porteur d’une couleur, d’un goût, d’une subjectivité qui lui est propre.

Ce qui donne cette coloration individuelle, c’est l’ensemble des informations qui nous portons, un peu comme un ordinateur qui possède son système d’exploitation, ses applications, ses mémoires, ses périphériques particuliers. Si on rentre une information dans cet ordinateur, elle ne pourra pas être traitée comme dans un autre pc. Certaines informations ne seront pas prises en compte parce qu’elles ne pourront être lues. D’autres seront intégrées et pourront être restituées via les périphériques, une fois traitées par le logiciel.

Chaque humain est câblé différemment et mon expérience d’un événement ou d’une émotion sera forcément unique. C’est là qu’est notre contribution à l’ensemble du vivant.

Chaque vécu d’une seule personne devient disponible à tous, au niveau énergétique et inconscient. De par son rayonnement même, chacun apporte à l’ensemble, que son expérience soit qualifiée de positive ou négative. Le sens de notre existence est d’apporter ce grain de sel, à la fois unique et indispensable.